Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le jeudi en poesie de chez bruno

2010-07-22T07:50:00+02:00

pour le jeudi en poésie:"ce soir j'ai demandé à la lune"par amtealty

Publié par amtealty bougnen

                  Ce soir j'ai demandé à la lune

 

 

Ce soir j'ai demandé à la lune,

pourquoi j'avais pris ma plume?

Elle m'a répondu tout bas:

tu sais: il faut dire à Christina,

que le mariage c'est parfois un mirage.

C'est une route pleine de virages,

attention aux accrochages.

Ce soir j'ai demandé à la lune

si Christina pourrait partir sans rancune?

Elle m'a répondu tout bas

tu sais: il faut dire à Christina

qu'elle se doit d'être heureuse.

Pourquoi rester si la vie est foireuse.

Ce soir j'ai demandé à la lune

pourquoi j'avais pris la plume?

Elle m'a répondu tout bas

tu sais: il faut dire à Christina

après la rupture,

il y aura une réécriture.

Ce soir j'ai demandé à la lune

pourquoi j'avais pris la plume?

Elle m'a répondu tout bas

tu sais: il faut dire à Christina

nous sentons en elle la force.

A quand le divorce?

Ce soir j'ai dit à la lune,

je prends ma plume.

Je vais écrire à Christina.

Nous sommes de tout cœur avec toi.

Ce soir j'ai dit à la lune,

je prends ma plume......

Ce soir j'ai dit à la lune,

vas toi lui dire tout bas,

qu'on l'aime moi et papa.........

Amtealty Bougne

Voir les commentaires

2010-07-22T07:46:00+02:00

jill a choisi "la lune blanche"pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

 

La lune blanche

 La lune blanche

Luit dans les bois,

De chaque branche

Part une voix

Sous la ramée...

 

O bien-aimée.

 

L'étang reflète,

Profond miroir,

La silhouette

Du saule noir

Où le vent pleure....

 

Rêvons, c'est l'heure.

 

Un vaste et tendre

Apaisement

Semble descendre

Du firmament

Que l'astre irise...

 

C'est l'heure exquise.

 

Paul Verlaine

Poète français

Né à Metz en 1844

Décédé à Paris en 1896

 

Qui ne le connait...

Alors juste une anecdote,

Le lendemain de son enterrement

Plusieurs quotidiens relatent un événement curieux

Dans la nuit qui a suivit les obsèques

La statue de la Poésie, au faîte de l'Opéra

A perdu un bras qui s'est écrasé avec la lyre qu'il soutenait

A l'endroit où le corbillard de Verlaine venait de passer...

Voir les commentaires

2010-07-15T08:30:00+02:00

"adam et eve" par jill pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

Adam et Eve

Avant qu'il ne morde dans la pomme

Faible Adam d'homme

Dieu lui emprunta une côte

Et avec offrit à son hôte

Sa moitié, une femme

Un présent telle une gemme

Eve la belle

Qui serait celle

Avec qui il partagerait sa vie

Sa couche sa mie

Yeux grands ouverts, bouchée bée

A la vue de la créature de conte de fée

Adam aux anges conjugua le je en nous

Elle et lui amoureux fous

Au paradis sans souci en somme

Sauf un... La pomme

Fruit défendu sous ces cieux

Ils pouvaient tout cueillir au mieux

Mais ne faire que passer poing fermé

Sous le pépin en pommier germé

Hélas le serpent en diable

Nullement fiable

Fit capoter leur existence de satin

Et sur Terre le couple pécheur fut jeté au matin

La suite c'est vous, c'est moi

Pauvres descendants du péché ma foi !

Jill Bill

 

  

 

Voir les commentaires

2010-07-15T07:57:00+02:00

"jeu de mots" pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen
Jeu de mots...

Dieu ordonna à David de guetter

Et David Guetta...

Dieu ordonna à Héléne de s'égarer

Et Héléne Ségara...

Dieu ordonna à Thierry de rire

Et Thierry Henri...

Dieu ordonna à Rex de sonner

Et Rexonna...

Dieu ordonna à Muss de taffer

Et moustafa...

Dieu ordonna à Katy de mourir

Et Katy Perry...

Dieu ordonna à Natalie de dormir

Et depuis Natalie Baye...

Dieu ordonna à coca de coller

Et coca cola...

Un jour croco eut de la drogue

Et depuis crocodile...

Maintenant fait passer ce message pour que tout le monde soit joyeux!!!



ce poème n'est pas de moi mais de "litémarf" sur le site creapoèmes.com

 on pourrait s'amuser  à trouver d'autres jeu de mots!!!

 par exemple:Dieu ordonnait à Georges de marcher

et Georges Marchais

  Dieu demanda à castor de ramer

et  castorama

Voir les commentaires

2010-07-08T08:05:00+02:00

" sensation" d'arthur rimbaud c'est le choix de jill pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,

Picoté par les blés, fouler l'herbe menue:

Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.

Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

 

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien;

Mais l'amour infini me montera dans l'âme,

Et j'irai loin , bien loin, comme un bohémien,

Par la nature, heureux comme avec une femme.

 

Arthur Rimbaud

1854-1891

Toute son œuvre, Arthur Rimbaut, l'a écrite en six années

Entre l'âge de 15 et 21 ans

Puis il s'est tu à jamais

Son silence ne cesse de nous interpeller

et d'apparaître comme l'autodestruction du génie

Dont il est, paradoxalement, l'incarnation même...

Voir les commentaires

2010-07-08T08:02:00+02:00

" l'arc en ciel" par amtealty bougnen pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

L' arc en ciel

La petite grenouille « Gribouille »,

chante la pluie qui mouille:

« il pleut ,il mouille,

c'est la fête à Gribouille ».

La petite pluie qui mouille

abat le grand vent.

La petite pluie débarbouille les gens.

Elle lave le ciel , et fait sourire Jean,

qui tout mouillé comme Gribouille

danse dans les près verdoyants.

Le ciel lui, redevient étincelant.

La pluie a fini de dégringoler,

c'est la fête au ciel .

Il est à nouveau de bonne humeur.

Après la pluie, chez monsieur le ciel , ça bouge.

Il nous en fait voir de toutes les couleurs.

Violet, Indigo, Bleu, Vert, Jaune, Orange, Rouge.

Puis un peintre a pris les pinceaux.

Les anges ont sorti les tubes de peinture.

Et les archanges ont déroulés le tapis.

Ils ont dessiné dans le ciel ,

un joli arc en ciel .


Amtealty Bougnen

Voir les commentaires

2010-07-01T08:08:00+02:00

" le journaliste prisonnier" pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

LE JOURNALISTE PRISONNIER

Je m'étais levé à l'aurore.

Et comme chaque jour,

mon café m'attendait sur la table de la cuisine.
J'écoutais la radio , tout en lisant mon journal,

pour finir mon travail de vautour...

Je cherchais les faits divers,
les vérités cachées qui existent encore.
Un fait insolite, une histoire horrible...

J'entrais sur une piste légèrement torride.
C'est mon sale métier, je suis journaliste.
Je dénonçais tout cela sans métaphores.

Je fouinais, je questionnais,

je voulais me faire une opinion.
C'est alors qu'apparût le dur dénouement:


Après le café débarqua la police,
Qui me matraqua douloureusement...

L a police m'arrêta.

Le juge sans m'écouter

me condamna aux supplices.
La liberté de la presse se heurte à un récif,
Car ici dans ce pays établir

des vérités c'est interdit...

Je suis journaliste ...

Je suis enfermé dans une geôle

dans un pays où le journaliste

n'a pas le droit à la parole...

D'ailleurs je ne sais plus qui je suis!!

Je vous en prie ne m'oubliez pas!!!

 

Amtealty Bougnen

Voir les commentaires

2010-07-01T08:07:00+02:00

"amnésie" par jill bill pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

Amnésie

 

Brumes et brouillard

Dans ma mémoire

J’ai tout oublié

De mon passé !

 

 

Amnésique comme l’alcoolique

Dans son ivresse frénétique

Qui ne sait plus rien

Qui il est, d’où il vient

Prisonnière dans ce corps

Cette vie dont tout j’ignore

Mal je fonctionne

Alors sans cesse je questionne

Et les hommes et Dieu

Qui me connaissent mieux

Que je ne me connais

Le vécu égaré

Le présent à pas hésitants

Au milieu de mes gens

Évincés de ma mémoire

Que je dévisage du regard…

 

 

Brumes et brouillard

Dans ma mémoire

J’ai tout oublié

De mon passé !

 

JILL BILL

Voir les commentaires

2010-06-24T08:28:00+02:00

"le foot , encore le foot" pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

 

 

Une poésie sur le foot ça vous dit !!!

non !!

et bien puisque c'est comme ça je vous en mets deux!!!!!

la première poésie pour nous rappeler 

« la coupe du monde de 1998 »

la belle coupe celle que l'on n'oublie pas

je ne sais pas qui l'a écrit

mais je l'ai trouvé jolie

alors je vous la livre :

 

Joueurs étrangers méfiez vous de nous

 

Vas plutôt boire un verre au bar-tabac
Plutôt que de tirer un péno à Bernard Lama
Reste tranquille à l'hôtel en charentaises
Jamais tu mettras un but à Fabien Barthez
Prends donc plutôt la clef des champs
Si en face de toi tu as Didier Deschamps
Ca m'étonnerais que tu riras
Quand tu s'ras face à Candela
Tu f'rais mieux d'entrer chez les chartreux
Plutôt que de dribbler Christian Karambeu
Il vaut mieux p't'être que tu te tues
Si t'es dans l'mur quand frappe Lizarazu

Photo : Pascal Fellonneau/gethepicture.comBixente Lizarazu - photo pascal fellonneau/gethepicture.com

Tu vas bientôt être au plus bas
A force de courir après Ibrahim Ba
De Noé, rejoins donc l'arche
C'est mieux qu'un corps à corps avec Guivarc'h
De plusieurs années tu vieilliras
Si lors d'un match tu marques Vieira
Lâche la balle va-t'en et prie
Plutôt que d'affronter Christophe Dugarry
Ce s'ra l'histoire de la grenouille et du boeuf
C'qui s'passera entre toi et Franck Leboeuf
Tu l'vois mon gars c'est sûr tu rames
En voulant suivre Lilian Thuram

Illustration : charles


Appèles donc tous tes copains à l'aide
C'est pas tout seul qu'tu vas passer Diomède
Observe toi bien, tu vas voir qu't'es en panne
Si on t'compare à Zinedine Zidane
Mon gars c'est clair qu't'es inconscient
D'vouloir faire un p'tit pont à Boghossian
C'est sûr encor' le public en rit
D'ton face à face avec Henry
D'après c'qu'on dit c'est pas très gai
De prendre des buts par Trezeguet
T'es p't'être bien payé en KF
Mais tu les mérites pas comparé à Djorkaeff

Reste à l'hôtel, dors sur le flanc
Te déplace pas pour affronter Blanc
T'fies pas à son nom mon p'tit
En face de toi c'est pas une brèle, Manu Petit
C'est pas des joueurs de ton espèce
Qui vont piquer la balle à Pirès
Tu risque vraiment d'être ébahi
Par la technique de Desailly
Y'en a un par vous qui n'est pas aimé
C'est le tout grand Aimé Jacquet.

Et puis dans mes recherches

j'ai trouvé aussi ceci

écrit par un certain Eric JADOUL

Le Monde est foot

L'hymne à la gloire du sport affaires
Y a rien d'autre à faire.
Regarder 22 joueurs se disputer,
Un ballon rond de toute critique.
Spectateurs de la galactique,
Qui consomment TV et gestes techniques,
Grandeur de la Rome antique,
Des rencontres scéniques.
Un arbitre qui s'applique,
A siffler tout ce qui se dicte.
Unir par le sport,
Formidable !
La loi du plus fort.
Tenter le diable !
Hommes, femmes,
Enfants, vieillards
Réunis par le câble,
Un satellite perdu dans le brouillard,
Me renvoie l'image tel un phare,
D'une bande de pillards.
Qui capturent et revendent
Emotions à profusions.
Ici s'arrête ma conclusion,
Même si à la surface du rectangle de mes pensées,
J'exige réparation.

Un amateur de ballon rond

et moi la grandma je rajoute en mangeant des bonbons

pourquoi les joueurs courent tous après le même ballon

il n'y a plus de sous pour leur en payer un à chacun

en plus ils courent sans entrain

ma « pôvre » dame dans quel monde on vit!!!

moi je préfère le rugby

je voudrais que les footeux nous redonnent du plaisir

c'est mon plus grand désir!!!

mais eux en enfants trop gâtés

ils étaient pressés de rentrer!!!

ils voulaient être là pour la grève des retraités!!!

 

 

Voir les commentaires

2010-06-24T08:04:00+02:00

"oh que non! oh que oui" pour le jeudi en poésie par jill bill

Publié par amtealty bougnen

Oh que non ! Oh que oui !

Je n'aime pas

Les pianos sans queue

Les grenouilles sans cuisse

Les trombones sans coulisse

Les bêtes sans bon dieu...

 

Mais je t'aime toi

Lorsque tu me reviens amoureux

La queue entre les cuisses

Cherchant l'entrée de mes coulisses

Avec la bénédiction du bon dieu...

 

Noune tu m'as fait sourire

En disant vas-y fais dans le délire

Envoie tes mots en l'air, transpire !

J'ai obéis à tes désirs

Une minute rose je te donne à lire..

Jill BILL

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog