Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le jeudi en poesie de chez bruno

2010-02-18T08:52:00+01:00

ma bretagne quand elle pleut

Publié par amtealty bougnen

Amtealty a choisi un poème

pour « le jeudi en poésie »

de chez « les croqueurs de mots »

du jeune retraité Brunô

cette fois elle a choisi une chanson de

Jean-Michel Caradec

Tiré de l'album : Ma Bretagne quand elle pleut

Paroles et musique: Jean-Michel Caradec (1977)

MA BRETAGNE QUAND ELLE PLEUT

 Grand-mère lavait nos chemises
Au lavoir près de la remise
Le chat faisait le gros dos sur l'âtre auprès du feu
Qu'elle est belle ma Bretagne quand elle pleut

Papa nous contait des légendes
De trésors enfouis sous la lande
Maman cachait quelques pièces sous des draps très vieux
Qu'elle est belle ma Bretagne quand elle pleut

Et la petite fille de l'école
Je crois qu'elle avait la rougeole
J'ai jamais osé lui dire que j'étais amoureux
Qu'elle est belle ma Bretagne quand elle pleut

Et je rêvais de la Garonne
Des bûcherons, des bûcheronnes
Le petit bois de chez nous a fini dans le feu
Qu'elle est belle ma Bretagne quand elle pleut

Tous les marins qui se souviennent
Des barques qui jamais ne reviennent
Ont une envie de la mer quand même au fond des yeux
Qu'elle est belle ma Bretagne quand elle pleut

Jean Michel Caradec

 

Jean-Michel Caradec, est un auteur, compositeur, interprète français, né à Morlaix, Finistère, le 20 septembre 1946 et mort à Rambouillet, le 29 juillet 1981 dans un accident de la route, lors de la tournée France Inter. Ancien élève du Lycée Chaptal et du Lycée Henri IV, à Paris. Fils d'un marin, et d'une institutrice, il obtient un premier prix au Conservatoire de Brest. En 1969, il signe son premier contrat chez Polydor et enregistre quelques 45 tours. Son premier 33 tours sort en 1972, mais ce n'est que deux ans plus tard qu'il rencontre le succès avec le tube "Ma petite fille de rêve".

 

Voir les commentaires

2010-02-11T11:40:00+01:00

jeudi en poesie: éternelle chanson

Publié par amtealty bougnen

couple-uni-401888.jpgPour le jeudi en poésie

de la communauté des croqueurs de mots

voici un joli poème

que je dédie à mon « chou »

puisque bientôt ce sera son anniversaire

et que le lendemain

on fêtera la saint Valentin

 

L'Éternelle Chanson

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.

Comme le renouveau mettra nos cœurs en fête,
Nous nous croirons encore de jeunes amoureux;
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et nous ferons un couple adorable de vieux.

Nous nous regarderons assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

Sur notre banc ami, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.
Nous aurons une joie attendrie et très douce,
La phrase finissant souvent par un baiser.

Combien de fois jadis j'ai pu dire : "Je t'aime!"
Alors avec grand soin nous le recompterons:
Nous nous ressouviendrons de mille choses, même
De petits riens exquis dont nous radoterons.

Un rayon descendra, d'une caresse douce,
Parmi nos cheveux blancs, tout rose se poser,
Quand sur notre vieux banc, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.

Et comme chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain,
Qu'importeront alors les rides du visage?
Mon amour se fera plus grave et plus serein.

Songe que tous les jours des souvenirs s'entassent;
Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens:
Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens.

C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge,
Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main,
Car vois-tu, chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain.

Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
Je veux tout conserver dans le fond de mon cœur:
Retenir, s'il se peut, l'impression trop brève
Pour la resavourer plus tard avec lenteur.

J'enfouis tout ce qui vient de lui comme un avare,
Thésaurisant avec ardeur pour mes vieux jours:
Je serai riche alors d'une richesse rare:
J'aurai gardé tout l'or de mes jeunes amours!

Ainsi de ce passé de bonheur qui s'achève
Ma mémoire parfois me rendra la douceur;
Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
J'aurai tout conservé dans le fond de mon cœur.

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.

Comme le renouveau mettra nos cœurs en fête,
Nous nous croirons encore aux jours heureux d'antan,
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et tu me parleras d'amour en chevrotant.

Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

- Rosemonde Gérard -

 

Louise-Rose-Étiennette Gérard, dite Rosemonde Gérard, poétesse française, est née le 5 avril 1871 à Paris où elle est morte le 5 juillet 1953.

Elle est la petite-fille du comte Étienne Maurice Gérard, héros de Wagram. Son parrain est le poète Leconte de Lisle et son tuteur Alexandre Dumas. Dodette était son surnom familier.

Voir les commentaires

2010-02-04T10:14:00+01:00

jeudi en poésie :un mari battu

Publié par amtealty bougnen

Poème rigolo

un mari battu

J'ai battu mon mari

Et  ce, pour la première fois

Je suis  absolument ravie

Cela m' a procuré beaucoup de joie

Pourquoi c'est toujours le contraire

Voilà pourquoi je suis si fière

J'ai enfin battu mon mari

Finalement j'ai réussi

Cela lui à fait très mal

D'être battu par une femme

C'était surtout son moral

Peut-être aussi dans son âme

Cela m'a fait tellement plaisir

Que j' espère le  faire encore à l'avenir

Il à dit que les cartes l'ont trahi

Le poker...c'est moi qui l'ai réussi

Te voilà à présent  un homme battu

sans séquelles, mais déçu

Freesia

Pour le jeudi en poésie

de la communauté de Brunô

les croqueurs de mots :

http://www.over-blog.com/com-1114066033/CROQUEURS_DE_MOTS.html

voilà un nouveau poème

Je n'ai pas écrit ce poème

il a été écrit par

FREESIA

j'aurais bien aimé en être l'auteur

  je ne suis pas

mais je voulais le partager avec vous

car je l'ai trouvé trop joli

et c'est vrai que:

battre mon mari aux cartes cela me ravit

mais pour le battre

il faut être très attentive

car Tad Coz aime à tricher!!!

et ce gène doit se transmettre

de génération en génération

car nos petits sont sur la bonne voie

ils savent à peine jouer que déjà ils trichent

quelle famille

pour en revenir au poème

je l'ai trouvé sur le site:

http://larecup.e-monsite.com/accueil.html

Le site s'appelle « la récup »

vous trouverez le poème dans la catégorie:

poème rigolo : un mari battu

 

Voir les commentaires

2010-01-28T10:43:00+01:00

jeudi en poésie: poeme breton

Publié par amtealty bougnen

Poème breton


La nuit était noire
La lune était blanche
Nous étions seuls
Elle et moi
Sa peau si douce
Ses yeux si bleus
Je savais ce quelle
Attendait de moi.
Je lui dis de se calmer
De ne pas se rebeller.
Je fis courir ma main
Doucement sur ses reins.
Je n'y connaissais rien
Mais je fis de mon mieux
Pour placer mes doigts
Délicatement entre ses seins.
Je me souviens de ma peur
De l'excitation de mon cœur
Jusqu'à ce moment béni
Où ma honte s'enfuit.
Après quelques Hisse et Han !
Il ne fallut pas longtemps
Pour qu'en un jet puissant
Jaillisse le liquide blanc.
Enfin j'avais réussi
J'étais un homme à présent
C'était la toute première fois cet automne...
Que je trayais une vache Bretonne !

auteur inconnu

Et alors !

Vous étiez entrain de vous dire:

d'un jeudi à l'autre

Amtealty passe de la catégorie:

poésie

« de ses petits enfants » 

à la catégorie:

« poésie érotique »

elle oublie que son blog

est un blog tout public

elle perd la tête la bretonne

mais non !

Amtealty a juste trouvé que ce poème

était très joli et plein d'humour

Ils écrivent merveilleusement bien

les bretons quand même

il n'y a rien à dire ni à redire

ce qui me chagrine le plus

c'est que ce poème

soit d'un auteur inconnu

voilà c'est mon « jeudi en poésie »

pour la communauté

des « croqueurs de mots »

de Brunô

 

 

Voir les commentaires

2010-01-21T12:05:00+01:00

qui est bruno ..... LE VERSEAU

Publié par amtealty bougnen

Qui est Bruno le verseau

 

il dit de lui: je suis Bruno

Bruno n'est pas un pseudo

4000 km par an, voilà ce que j'impose à mon vélo

j'aime la poésie, l'humour , les mots

je suis amateur de vins , mais je bois parfois de l'eau

et aussi de l'apéro

plus je me regarde plus je me dis que

« moi » et « je » sont « égo »

je m'emmêle les mots

je mêle les « i aux o »

quel méli-mélo.

Et oui il dit ça le Bruno

et là je vois Bruno

qui fait des oh!

pourquoi Amtealty a volé mes mots

c'est pas rigolo

je ne lui dis pas bravo

j'avais pourtant mis un véto

il y a beaucoup d'autres mots

tu n'étais pas obligé de voler mes mots

regarde: il y en a pleins les dicos

des beaux mots

sans être obligé de voler mes mots .

oh mon cher Bruno

je n'avais point le choix

comment te décrire

sans voler ce que « toi » tu dis de « toi »

c'est vrai, il y avait la photo.

la photo.

que dire de la photo.

elle nous retourne le cerveau

elle nous rend tout ramolo

pas belle la photo!!

je l'ai retournée recto verso

pas belle la photo

pas une photo de pro

eh! dis t'as pas une belle photo

une photo, en bleu indigo

une photo recto verso

une photo de Bruno

plutôt qu'une photo

de ton cerveau

et pourquoi pas une photo de verseau

juste pour voir

qui est Bruno …... LE VERSEAU

 

à tchao

cher Bruno

Amtealty Bougnen

L'image d'illustration ( la fameuse photo) vient bien sûr de chez " BRUNO"

 je ne sais pas où on aurait pu la trouver ailleurs !!!!!!

  la communauté de Bruno s'appelle "croqueurs de mots"

Ce poème est un d'hommage-buz à notre ami Bruno...

qui paraît- il est verseau

 ça sent l'anniversaire !!!!!!!

très grosses bises à toi

 cher Verseau

 

Voir les commentaires

2010-01-21T10:56:00+01:00

le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

aujourd'hui pour le jeudi en poésie

de chez BRUNO

je vais vous mettre une comptine

que Mael a appris

et pour le concours de vitesse

il va vous falloir vous entraîner

car Mael est très fort

allez on y va:

Tas de riz, tas de rats

Tas de riz, tas de rats
Tas de riz tenta tas de rats
Tas de rats, tenté, tâta tas de riz
Tas de riz, tas de rats
Font un tas tentant, tâté...
(à dire le plus vite possible!!!)

autre version
Tas de riz, tas de rats
Tas de riz tentant, tas de rats tentés
Tas de riz tentant tenta tas de rats tentés
Tas de rats tentés tâta tas de riz tentant

 

Voir les commentaires

2010-01-14T10:28:00+01:00

grand père et psaume à la neige en guise de poème

Publié par amtealty bougnen

moi en ce jeudi , je dis tiens c'est déjà jeudi

il me faut penser aux poèmes pour Bruno

alors j'ai demandé de l'aide aux petits

j'ai commencé par

les Boulard de Brétigny-sur-Orge

et voilà ce qu'ils m'ont dit:

Thomas apprend la poésie de Maurice Carême grand-père

 

GRAND-PERE

 

 

Grand-père dit un conte,

Un conte du vieux temps,

Grand-père est amusant

Lorsqu’il nous conte un conte.

Il  n’a plus que deux dents

Qu’il découvre en grognant

Pour imiter le loup méchant.

Et tout le monde rit à la ronde

Lorsque grand-père conte

Un conte du vieux temps.

 

                                 Maurice Carême

 

voici le poème qu 'Antoine apprend en ce moment

L'hiver de Louis Mercier

Louis Mercier (1870-1951) a célébré dans ses poèmes la nature de sa région natale, le Forez.

On trouve le poème suivant dans son recueil Le Poème de la maison (éditions Calmann-Lévy, 1910).


Psaume à la neige

Louange à la neige blanche, amie des grands sapins noirs !
Parce qu'elle préfère nos ramures à celles des autres arbres.
Parce que ses papillons se prennent innombrables aux aiguilles de notre feuillage.
Parce qu'elle est légère, silencieuse, Immaculée.
Parce qu'elle nous revêt d'une blancheur plus blanche que tout ce qu'il y a de blanc au monde.
Plus blanche que les fleurs du narcisse et du lys.
Plus blanche que l'écume du ruisseau qui saute sur les pierres.
Plus blanche que la face de la lune par les claires nuits d'hiver.
Plus blanche que les étoiles qui fleurissent dans les prés de la nuit.
Louange à la neige, amie des sapins noirs.


Louis Mercier ("Le poème de la maison")

 

Voir les commentaires

2010-01-07T11:26:00+01:00

le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen
Jeudi en poésie

Un nouveau rendez-vous 
chez  les
 "croqueurs de mots"


Publiez vos poèmes,
ceux de vos poètes préférés

Thème et  forme libres
Faites-nous découvrir
vos coups de coeur
Publication  uniquement le Jeudi

 

aujourd'hui c'est jeudi et chez Bruno

tu peux mettre un poème

celui qui t'a marqué

ou que tu aimes bien

Amtealty

a décidé de faire plaisir à Tad Coz

elle va mettre le poème suivant :

 

les conquérants de José Maria De Héredia:

Tad Coz le connaît par cœur:

(Le poème évidemment)

 

 

Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,

Fatigués de porter leurs misères hautaines,

De Palos,de Moguer, routiers et capitaines

Partaient,ivres d'un rêve héroïque et brutal.

 

Ils allaient conquérir le fabuleux métal

Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines,

Et les vents alizés inclinaient leurs antennes

Aux bords mystérieux du monde Occidental.

 

Chaque soir, espérant des lendemains épiques,

L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques

Enchantait leur sommeil d'un mirage doré;

 

Ou, penchés à l'avant des blanches caravelles,

Ils regardaient monter en un ciel ignoré,

Du fond de l'océan, des étoiles nouvelles.

 

ce texte fait partie des « trophées » écrit par José Maria De Hérédia

qui est il ?

José-Maria de Heredia (né José María de Heredia Girard 1842-1905) est un homme de lettres d'origine cubaine, naturalisé français en 1893. En tant que poète, c'est un des maîtres du mouvement parnassien, véritable joaillier du vers. Son œuvre poétique est constituée d'un unique recueil, Les Trophées, comprenant 118 sonnets qui retracent l'histoire du monde, comme Les Conquérants, ou qui dépeignent des moments privilégiés, comme Le Récif De Corail.

José-Maria de Heredia est le dernier fils de Domingo de Heredia, issu d'une vieille famille espagnole et de sa deuxième épouse, Louise Françoise Girard. d'une famille française émigrée de Saint-Domingue.
En 1867 il épouse Louise Despaigne dont il aura trois filles :

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog