Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le jeudi en poesie de chez bruno

2012-01-20T10:01:00+01:00

le jeudi en poésie qui arrive le vendredi!!!!

Publié par amtealty bougnen

okkns1pz-1.gif
  
Vendredi 20 février 2012
  en effet nous sommes vendredi
 pas donnez de nouvelles depuis...
depuis si longtemps
  je n'ai pas eu le temps
 vous rigolez !!!
et pourtant c'est vrai
  je n’ai pas le temps !!!
 pas le temps
 même  en courant
 plus vite que le vent
 je n'ai pas le temps !!!
et pourtant ,
pourtant
 j'ai écrit
 pour la récré une comptine pour rire
 vous pouvez la lire sur le blog une page plus bas
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

et pour le jeudi en poésie
 un texte plus triste
 je ne sais d'où m'est venue cette inspiration !!!
 mais j'ai aimé écrire ce texte
et pourtant, pourtant,
 je ne suis en aucun cas triste
tout va bien
et ce n'est même pas du vécu
 c'est comme ça : « Tricotine »
 demandait un poème
sur la fenêtre
 et moi j'en suis arrivée là
 « ouvre ta fenêtre grand-maman »
 

Ouvre ta fenêtre grand-maman
grandmere-et-fenetre-1.jpg
 
 Ce matin prend le temps,
 d’ouvrir ta fenêtre grand-maman.
Tu entendras le vent.
Il t'envoie une missive de ton bébé.
 Cet enfant qui t'a tant manqué.
Ouvre grand ta fenêtre , grand-maman .
 
images-144.jpg
 Écoute le vent.
Il t'envoie des « je t'aime ».
 Il t'envoie des poèmes.
 Même en hiver, il t'apporte le printemps.
  Ouvre grand ta fenêtre grand-maman.
 Ce vent qui se veut brise,
te couvres de bises.
Ouvre grand ta fenêtre grand-maman.
 Regarde derrière la vitre grand-maman.
27j6lu9z-1.gif

 Elle est là la petite que tu attends .
Sur son bateau lune qui vogue sur un nuage blanc ,
elle vient te chercher grand-maman.
 Ça fait si longtemps  qu'elle t'attend.
 Elle veut sa « mamange » .
 Elle l'a veut maintenant pour elle , ce petit ange.
 « Toute Petite » partit au paradis  elle attend.
 Ouvre grand ta fenêtre grand-maman.
 L'heure où tu vas à nouveau l'embrasser arrive.
 Dans la bise, elle t'envoie la missive.
 Ton dernier souffle sur la terre va arriver !!!
 Bientôt avec elle au ciel tu vas monter ,
 mais tu vas aimer.
 Nous le savons que tu attends ce moment
 avec  tendresse et beaucoup de sagesse !!!
 Ouvre ta fenêtre grand-maman !
Oh ! Sacre bleu ! La bourrasque emporte ton âme,
  nous laissant avec ton corps de cent ans.
 Sois heureuse avec ton enfant,
 câline-le en nous attendant. 
 A bientôt grand-maman !!!
 grandma-1.jpg
Amtealty Bougnen
 
j'ai aussi commencé  à écrire
 le récit de mon voyage à Lorient
 pour voir « le banque populaire »
 vous voyez je travaille
 mais je n'ai pas le temps de tout faire
 je tricote aussi
 et ensuite le chausson, je le couds à l'envers  !!!
 ça fait du travail supplémentaire !!!
tout pour me déplaire !!!
  vais je avoir le temps en ce vendredi
  de prendre du bon temps !!!
  et vais je prendre le temps
 de rédiger les cartes du premier de l'an !!!
 va savoir bonne maman !!!
   bonne journée et à samedi
 enfin peut être
 
si j'ai  fini de tricoter!!!
la laine ou  le fil de mes idées
 mais tout s'embrouille :
 les pelotes et le fil
  pas toujours facile de tout ranger
dans les bons tiroirs  de mon cerveau
je ne trouve plus les clefs
et en plus  y a pas la lumière dans toutes les pièces !!!
et quand le néon s'éteint 
c'est pas  la pagaille là-haut !!!
 je rigole bien sûr !!!
 j'en suis pas là
 quoique !!! 
vous les mémés de plus de 50 ans
vous me comprenez 
car vous savez !!!
 tout marche au ralenti viens un temps !!!
   
bonne journée

granma-fauteuil-1-copie-1.jpg

Voir les commentaires

2012-01-05T08:02:00+01:00

le petit nuage du jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

 

 

jeux-d-hiver.jpg

Jeudi 5 janvier 2012

je dis que ce jeudi de poésie,

je veux le partager

malgré une interdiction sous-jacente de l'auteur !!!

notre croqueuse de mots de service

Fanfan du blog

http://journal-d-une-retraitee.over-blog.com/

voulait un poème sur l'hiver

 


j'ai tilté pour celui-ci que je connais par cœur !!!

il est sans titre

mais j'aime à l'appeler le petit nuage !!!

img-6501-1.jpg(ma vitrine)

 

De ce toit mal isolé,

Où la neige ne peut rester

De la chaleur s'est échappée ,

Un peu d'amour s'est envolé.

Le ciel gris a frissonné.

Un petit nuage a murmuré

Qu'il est doux d'être réchauffé .

Une branche d'automne , dorée

De la fenêtre s'est approchée,

Par le bonheur invitée ,

La tendresse est partagée.

 

Jean Yves Le Perchec

 

Ce poème sans titre

est tiré du livret de poésie

« à cloche cœur »

de mon ami Jean Yves Le Perchec

nos vies se sont croisées pendant quelques années

Jean-Yves gravement handicapé par la maladie

(la sclérose en plaque )

sollicitait mes services d'aide ménagère

notre amitié était grande

et nous avions même collaboré

afin de mettre ses poésies en valeur

une jolie expo que je n'oublie pas

j'avais avec l'aide de ma fille Patricia

fabriqué des vitrines miniatures

qui représentaient ses poésies !!!

un grand moment de bonheur !!!

pour lui , pour moi, pour Pat

et pour la population Squiffiècoise

qui découvrait nos talents cachés  !!!

aujourd'hui je ne sais pas

où est Jean Yves ?????

parti de Squiffiec ,

il n'a plus jamais donné signe de vie !!!

Jean Yves est ainsi !!!

je me permets malgré son silence

de partager avec vous cette poésie !!!

je prends le risque de le fâcher

car je le redis Jean Yves est ainsi !!!

il pourrait être très en colère après moi

ou tout simplement très content !!!

allez savoir !!!

dans le doute

laissons la tendresse entrer dans nos cœurs

telle qu'elle était lors de notre relation d'amitié

l'hiver se réchauffera ainsi

 bonne journée à tous sous une pluie de tendresse

index-44.jpg

Voir les commentaires

2011-12-29T10:31:00+01:00

la trilogie du X.Y.Z pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

g552fefv.gif

 

 

Jeudi 29 décembre 2011

jeudi poésie

et la consigne de « poésienne » est celle ci :

2eme jeudi 29/12 : XYZ  « XYlophone, oXYgène, heXagone, YoYo, Yoga,  Zygomatiques » …

La seule contrainte : faire apparaître le plus possible les trois dernières lettres de l’alphabet

( - ça rapporte des points au scrabble !)

latin-z.png

Le son z

Un zèbre faisait le zouave,
Au milieu d'un zoo :
Il zigzaguait et amusait
Les autres animaux.
Un zébu zélé
Chargé de la sécurité,
S'approcha doucement
Et dit en zézayant :
" Ze ne trouve pas cela rigolo !
Ze croit, ser ami,
Que le zeu a suffit.
Les zozos et les zigotos,
N'ont pas leur place au zoo. "
" Dé... hic ! ...désolé ! ",
Répondit le zèbre,
" Hic ! Je crois... hic !... que j'ai trop fêté...

Mon... hic !... anni... hic !...versaire ! "

voilà c'était le son Z vu par des élèves de C.P

je l'offre à mon gendre Ronan

dont c'est l'anniversaire aujourd'hui

une autre version

alphabet-grec.gif

les lettres vous racontent :

 

Bonjour, les enfants !

 

La lettre « w » dit qu’elle est une drôle consonne et moi que devrais-je dire ?

 

En fait, j’ai ma propre théorie sur nous, les dernières lettres de l’alphabet. Nous nous trouvons à la queue parce que justement, nous sommes de drôles de lettres, avec de drôles de formes et de drôles de sons. Nous ne sommes pas non plus, les plus utilisées de la langue française.

 

Je peux vous parler de théorie ou encore de théorème parce que j’ai plus ma place dans les matières comme l’algèbre ou la géométrie qu’au sein de la langue française. Dans ces matières, je ne suis plus une lettre, mais une inconnue. Avec mon amie la voyelle « Y » nous nous perdons dans les problèmes d’équations. Vos professeurs vous apprendrons à nous retrouver. Il n’y a pas que la langue française qui a ses pièges…

 

« Oyé, Oyeeerrr » les enfants,

 

Me voici donc la dernière « voyelle », je suis même dans ce mot. Je suis une lettre « Rock and Roll », je fais partie du mouvement des « Yéyé ». Quelle époque !

 

Il est donc normal d’être une lettre anglo-saxonne aussi, comme mon amie la lettre « W ». Je suis plus utilisée dans la langue de Shakespeare, que celle de Molière.

 

Je suis une lettre « Rock and Roll », mais aussi matheuse, comme vous l’a expliqué ma copine la lettre « X », nous aimons jouer à cache-cache. Dans ce rôle de matheuse, vous allez très vite me trouver « ennuyeuse » lorsque vous calerez sur une équation à deux inconnues. Et vous avez vu, je suis bien installée au milieu de ce dernier mot… Pour conclure, je suis une lettre « Mystère »…

 

 

Bonjour les enfants,

 

Je suis dons la dernière lettre et la dernière consonne. Je fais aussi quelques apparitions dans la matière « Maths », comme mes précédentes copines. Pas très marrant, je vous l’accorde !

 

Mais, je suis avant tout le « Z qui veut dire ZORRO ». Ah ! Ah ! Elle n’est pas belle cette phrase ? Elle en a vu passer des générations !

 

Et, sans vouloir me vanter, je trouve que j’ai un peu l’âme de « ZORRO ». Eh oui ! Car si mon amie la lettre « A » est notre guide, moi, je ferme la marche et je regarde toujours derrière moi, pour voir si rien ne vient perturber l’alphabet. Je joue le rôle de protecteur, comme « ZORRO ».

 

 

 

et voici ma version

 

453830096-small.jpg

 

Le cauchemar de zinzin « Starkozy ».

 

Le zinzin « Starkozy » zigzague sur son yacht.

Il a vu le yéti !!!

Le yéti avait les yeux d' un yak,

le corps d’un zèbre,

son haleine puait le whisky.

Le yéti « Françoizague » jouait du xylophone ,

tandis que princesse Carlazoty zozotait :

« il y a quelqu'un qui m'a dit » ,

la sorcière Marinezella

engouffrait dans la bouche de bébé

un yaourt à la crème de « zitron ».

Le vieux JeanZarie criait à zinzin «  Starkozy »

façon Zanini :

elle veut ou elle ne veut pas ?

si elle ne veut pas,

tant pis pour toi !!!

Les zouaves de Zanzibar,

te mangeront le zizi .

Elle n'aime pas le yogourt ta fille ,

elle préfère le xiphophore.

Elle a des goûts de yankee.

Si elle continue, je vais lui foutre la tête

dans la yaourtière.

Tu pourras pousser tes youyous préférés.

Rien n'y fera !!!

Tel un zombie le petit « Nicolazique » zague.

En drôle de zigoteau,

il voudrait bien zigouiller,

ce vieux zèbre de JeanZarie .

Mais il ne peux point.

Car ce fait d'hiver ,

n'était juste que le cauchemar

du petit « Nicolazique »,

pour faire marcher les zygomatiques

de mes lecteurs adorés !!!

Amtealty Bougnen

 

images-112.jpg

xiphophore (Zoologie) Poisson d’eau douce tropical. 180px-xiphophorus-helleri-03.jpg

Ainsi ce termine la trilogie

des lettres X.Y.Z

bonne journée

 

 

68a91185.gif

Voir les commentaires

2011-12-08T09:43:00+01:00

un triste jeudi en poésie!!!

Publié par amtealty bougnen

 

amour.jpg

 

Jeudi 8 décembre 2011

aujourd'hui,

pour les croqueurs de mots

c'est le jour de poésie

hier

était pour les » grands » enfants de la récré

le jour du prénom

je fais partie des deux groupes

et je ne donne pas signe de vie

et pourtant hier

je n'ai même pas bailler aux corneilles

c'est vous dire

alors pourquoi ce silence  ???

je pourrais évoquer plusieurs raisons

je vais juste vous en donner une

ma cousine est décédée

et mon moral était dans les chaussettes !!!

 

index-32.jpg

certains savent

que je me bats contre « le crabe » depuis quelques mois

tout va pour le mieux

mais ma principale raison

d'avoir été faire une mammographie

est celle ci

je vous explique :

mon père avait juste une sœur

ce qui réduisait notre famille

à une tante et son mari,un cousin et deux cousines or voilà que ma tante ,mon père et mon cousin ainsi que mes grand-parents avant eux

sont morts jeunes

juste avant l'âge de 60 ans

me voyant arriver à cet âge

j'ai voulu conjurer le sort

en faisant les examens nécessaires

et puis les docs ont trouvés ce cancer

je positivais en me disant

que maintenant moi au moins

contrairement à eux

je sais

et je vais me soigner !!!

mes rayons sont finis

tout va pour le mieux

et voilà la nouvelle qui tombe

ma petite cousine âgée de 52 ans

s'en est allée lundi pour son dernier voyage

elle s'est usée à soigner

un mari paralysé depuis 22ans !!!

je pleure sur son sort , sur le mien,

je suis perdue

le sort s'acharne

il joue même avec les dates

toujours la même période

fin novembre et décembre

flûte, de flûte

voilà le pourquoi de la chose

j'ai écrit ce petit texte pour ma cousine

je vous le donne à lire

ce sera mon jeudi poésie

 

a37tzmu2.gif

Marie Josée

Un jour, il n'y a pas si longtemps,

tu es entrée dans la vie .

Par la même occasion, tu entrais dans ma vie.

Tu es et tu resteras à vie,

ma petite cousine.

La vie a un début.

Début, qui tous nous ravit .

Puis il y a la fin,

qui nous apporte le chagrin.

Entre le début et la fin ,

il y a ce que nous appelons la vie.

Nous sommes ici bas , en location.

Pas question d être propriétaire de nos vies .

Demain la maison sera vide de toi .

Les larmes couleront sur nos joues .

Notre cœur sera triste ,

de ne plus te voir .

Mais nous repenserons à toi, à ta vie ,

aux bons moments que tu as connu ,

et aussi à tous tes désespoirs !!!

La vie ne t'as pas toujours gâtée ,

toi la petite que sa maman,

quittait à jamais,

juste le lendemain de Noël,

alors que tu n'avais que 12 ans.

Ta vie fut un long parcours de vide sans elle.

Quand je regarde ta vie ici bas ,

je sais que les peines ont alourdi ta vie .

Les épines de la vie t'ont piqué de partout .

La disparation de tous tes êtres chers ,

entre l'acceptable et l’inacceptable,

entre la présence et l'absence,

t'a mené une vie dure,

faite de beaucoup de souffrances.

La maladie de ton mari

a aussi remplie ton univers .

Tu as été la femme et surtout l'infirmière ,

en fait celle qui devait tout faire.

Lundi la mort a choisi de conduire tes pas.

Demain là où tu seras,

éloignée de nos regards,

tous près des nuages ,

nous espérons que pour une fois,

la vie de la mort te sera belle .

Toi la nouvelle étoile de « mon ciel » .

Si tu me vois,

je suis sure que tu te dis :

le jour de ma mort elle m'écrit

elle m'écrit :

ce qu'elle ne m'a jamais dit !!!

Le jour de ma mort, elle fait attention à ma vie !!!

Oh que oui !!!

C'est vrai , chère petite cousine !!!

Pourquoi il a fallu attendre ce jour là ?

Je sais c'est la vie qui a fait ça !!!

Voilà le rideau va tomber,

tu vas t'en aller.

Le voile de l'automne, sur ta vie passée,

m'entraîne vers ces temps,

que je pensais oublié.

Nos tendres années !!!

Esclave de ces temps ,

qui ne dépendent pas que de nous,

nous nous sommes séparées.

Ta mort va nous rassembler.

Le souffle chaud de ta mort,

nous envoie ton amour pour nous.

Nous allons devoir nous souvenir ,

et grâce à ton étoile nous remémorer.

Regarder en arrière nos vies étiolées .

Au revoir Marie Josée.

Amtealty Bougnen

 

 

obseques.jpg

cet après midi,

je vais l'accompagner

ce sera son dernier voyage

ensuite, moi je vais me réveiller

sortir de ce cauchemar

reprendre ma vie

me reconstruire grâce à ceux qui sont là

grâce à ceux qui m'entourent

et qui me prouvent leur amour

je vais remettre :

iuyepskn.jpg

 

le petit train de ma vie sur rails

un petit T.E.R peinard

roulant en verte Bretagne

en prenant le temps de regarder

les jolis paysages de la vie à vos cotés .

j'aime pas le T.G.V

il va trop vite pour moi !!!

de chez lui on voit tout en flouté !!!

 

 

 


bisous à vous tous

 


Je m'en vais

ma journée va être chargée

......................

larmes.jpg

 

nyoxmzke.gif

Voir les commentaires

2011-11-24T10:12:00+01:00

"la ville n'est pas ma vie" pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

Jeudi 24 novembre 2011

 

le jeudi je dis ce que je veux !!!

d’ailleurs les autres jours aussi !!!

mais le jeudi je pense poésie

et « lilou fredotte »

Profil

  • rêve d'écriture

  • Nom : Lilou-Frédotte

  • À propos de moi : aime les mots, aime les voyages, aime les fleurs de mon jardin aime les contes et les polars mais surtout adore les chiens, les chats, les tigres, les ours et les loups.

 

nous demande :  « une ville la nuit »

moi j'ai un texte sur la ville

pas tout a fait dans la nuit

mais pas loin !!!

et comme je n'ai pas le temps

d'écrire autre chose

 

jeudi2.jpg

je ne fais plus ce que je veux !!!

je remets celui-là

La ville, n'est pas ma vie!!!

venelle-1.jpg

La ville murmure, hurle, gronde, sonne,

scintille, s'allume, chante , fredonne. 

J'erre dans la ville afin de la prendre en moi.

J 'écris sur ses murs, mes émois.

Je sais qu'il ne lui suffit pas d'un tas de maisons

pour être la ville.

Il lui faut la vie.

Il lui faut des ruelles, des rues ,

des cours et des parkings. 

Je marche, me trompe de rue.

Je pénètre dans la cour , je fais demi-tour.

Je prends ici, je tourne là,

au gré de signes indescriptibles. 

J'aperçois un chat sur la poubelle.

Je vois assis à même le trottoir,

des ados qui écoutent du rap.

Plus loin un rat surgit du caniveau.

Panique!!! 

J'ai peur , je cours .

Le chat bondit, le rat détale!!

Une poussette , un joli poupon ,

un papa qui ramène bébé à la maison .

Deux filles vêtues de noir,

gothiques à souhait longent la grande avenue.

Tandis que trois routards et leurs chiens

sont assis dans le recoin

du magasin qui vient de fermer.

Ils attendent la nuit .

Mais dans la ville pas de nuit noire .

La lumière jaillit de partout:

des vitrines ,des lampadaires ,

des enseignes publicitaires.

Par les fenêtres des immeubles

la lumière donne la vie

à la ville de grande solitude.

 741056-guingamp-in-breton-gwengampin-the-even.jpg

J'aime pas la ville,

c'est pas mon trip.

Je préfère mes prés, la campagne 

le chant des oiseaux,

j'adore les étoiles qui brillent dans la nuit.

La nuit qui aime être noire

juste éclairée par madame la lune...

Amtealty Bougnen 

des vues de Guingamp

 petite ville tout à côté de Squiffiec

     

    

 

   

  

voili voilà

bon je vous laisse

aujourd'hui je vais à Saintbri

et mon rendez vous est fixé à 13heures30

ensuite j'ai une consultation avec le docteur

pour mettre en place la suite du traitement

car si tout va bien

demain je finis les séances de rayons

aujourd'hui les résultats de

l'ostéodensitométrie

tombe aussi

attendons !!!

et en attendant

rêvons cadeaux et père Noël !!!

dans presque un mois il sera là

le joli bonhomme rouge

par chez nous

il a fait un stock de panthère noire

pour les envoyer aux enfants sages !!!

 

bonne journée et gros bisous

jeudi3.jpg

Voir les commentaires

2011-10-27T07:29:00+02:00

le jeudi en poésie : le journaliste prisonnier

Publié par amtealty bougnen

LE JOURNALISTE PRISONNIER

Je m'étais levé à l'aurore.

Et comme chaque jour,

mon café m'attendait sur la table de la cuisine.
J'écoutais la radio , tout en lisant mon journal,

pour finir mon travail de vautour...

Je cherchais les faits divers,
les vérités cachées qui existent encore.
Un fait insolite, une histoire horrible...

J'entrais sur une piste légèrement torride.
C'est mon sale métier, je suis journaliste.
Je dénonçais tout cela sans métaphores.

Je fouinais, je questionnais,

je voulais me faire une opinion.
C'est alors qu'apparût le dur dénouement:
Après le café débarqua la police,
qui me matraqua douloureusement...

La police m'arrêta.

Le juge sans m'écouter

me condamna aux supplices.
La liberté de la presse se heurte à un récif,
car ici, dans ce pays, établir

des vérités c'est interdit...

Je suis journaliste ...

Je suis enfermé dans une geôle

dans un pays où le journaliste

n'a pas le droit à la parole...

D'ailleurs, je ne sais plus qui je suis!!

Je vous en prie ne m'oubliez pas!!!

 

Amtealty Bougnen

Voir les commentaires

2011-08-11T10:14:00+02:00

jeudi poésie et la vallée des saints par amtealty

Publié par amtealty bougnen

La vallée des Saints

ou la balade en centre Bretagne

 

Mes pensées dansent la farandole ,

tout autour des statues de pierre .

Mon cœur s’ouvre en corolle ,
à chaque mot des autres visiteurs.
Dans ce décor d’aquarelle,
où se mêlent nature et granit ,
je m’envole telle une hirondelle,
dans le bleu d'un ciel si pur.

Je suis là physiquement, pareille à une vraie touriste .

Je ne suis plus là, mon esprit s'évade .

Le décor est si beau, la vie est si belle !!!

Oh, qu'elle est belle ma Bretagne !!!
Au milieu du ciel immense plane un épervier.


Il dessine un arc-en-ciel transparent ,
qui crée une magique ambiance .
Pour effacer tous mes tourments ,

la petite chapelle saint Gildas ,

sise au pied de la colline m'attire !!!


Nous y entrons ...

Et de ton cœur à mon cœur …
Son message de lumière est pour moi un grand bonheur.

L'appareil photo ne veut pas de flash .

La lumière naturelle ,

qui pénètre dans le cœur de la chapelle,

lui suffit !!!
Les nuances d’amour si pleines de douceur
qui se dessine sur la statue ,

rendent étrange la vierge et son christ !!!


Saint Gildas semble plus vrai que nature ,

il veille avec ses chiens sur ce lieu magique !!!


La balade dans la vallée des saints est saine !!!

Pourquoi avoir appelé ce lieu « vallée des saints » ?

Ce lieu magique qui nous attire vers le ciel !!!

Si j'avais mon mot à dire ,

je nommerais ce lieu magique ainsi :

« la colline aux milles saints »


puisque le projet est d'y installer :

« mille statues de granit » représentant des saints bretons …

Hier , une vingtaine de statues nous saluaient.

Debout en cercle dans la cour

ou regardant vers les lieux qui les honorent,

Malo , Brieuc, Corentin ,Santig Du ,

les deux Anne , celle de Bretagne et d'Auray ,

Tugdual , Guirec , Yves , Sant Yvi et les autres,

malgré leur cœur de pierre, nous ont transmis l'amour !!!

Durant le retour vers la maison ,

nos cœurs et nos yeux reflétaient le bien être !!!

Le bien être d'être nous deux,

rien que nous deux !!!

Au milieu de nulle part !!!

Amtealty Bougnen

hier nous avons avec le soleil bienfaisant

et sous un ciel bleu

été visité « la vallée des saints »

cette vallée est sise sur la commune de Carnoët comme je l'ai dit dans le poème

je ne comprends pas pourquoi le créateur de ce lieu l'a appelée « vallée »

alors que nous sommes

sur une petite « colline »

d'où le panorama est magnifique !!!

mais peu importe le nom,

ce lieu est magique !!!

des statues de pierre taillées dans le granit

offrent aux visiteurs leurs grandeurs et beautés

elles semblent avoir une âme

et attirent nos regards vers le ciel

un lieu reposant dans un cadre de nature !!!

belle balade

Le projet pharaonique de la Vallée des Saints se poursuit à Carnoët. Un nouveau chapitre s’est ouvert ce week-end : les artistes, au travail depuis quatre semaines, ont fait jaillir de leurs blocs de granit sept nouvelles sculptures monumentales qui devraient prochainement embrasser les 40 km d’horizon depuis la motte féodale où elles éliront domicile. Portant à 20 le nombre total de sculptures. « L’île de Pâques bretonne du troisième millénaire », comme l’a décrite Philippe Abjean, le président de l’association porteuse du projet, s’est fixée pour objectif d’atteindre 1 000 statues à l’effigie des saints bretons.

 

 

L'an dernier un projet d'une sculpture de Télo à la « Vallée des saints » a été lancé à Carnoët. Un mouvement sans précédent avec des Landelausiens partis de leur commune depuis plus de 45 ans pour certains, au Québec, à New York, en Suisse, à Londres et ailleurs. Ce mouvement a vu le jour grâce à l'attachement des Landelausiens à leurs racines, dû en particulier à la troménie qui leur permet de se retrouver chaque année.

À ce jour 243 donateurs ont cru à ce projet culturel, économique et touristique pour la Bretagne intérieure. Ce mécénat a vite franchi les frontières grâce à Internet. En quelques semaines la somme nécessaire au financement de la sculpture a été atteinte. Le sculpteur Brunos Panas est en train de la réaliser durant ce mois de juillet à Carnoët. Une rencontre avec le sculpteur est possible pour le public tous les jours après 18 h. Le week-end des 22,23 et 24 juillet, le stand de l'association sera tenu par les amis de Telo. Les Landelausiens sont invités à la levée de la sculpture Telo ainsi que six autres oeuvres, Carantec, Tugdual, Idy, Clair, Guirec et Hervé le 14 août (« Kan ar vein » - le chant des pierres) avec une marche historique entre Carhaix et Carnoët, conférences et fest-noz. Apporter son pique-nique.

La Vallée des Saints : 1000 Statues à Carnoët (Bretagne)



L'idée est pharaonique... par la taille : orner une vallée bretonne de statues monumentales (plus de 3 mètres de haut) ....et par le nombre : 1000 saints en granit.... Quel boulot ! Car, en plus, pour la plupart, elles n'existent pas encore, ces statues... On compte sur les sculpteurs, tous les ans, pour les tailler dans la pierre.



L'association, à l'origine du projet, veut créer une
île de Pâques bretonne du 3è millénaire... Un lieu de mémoire de 1500 ans de culture populaire bretonne... Pour sauvegarder l'identité de la région.

Les statues des Saints, à l'origine de la
christianisation de la Bretagne, sont les premiers sur la liste...
C'est à Saint Pol de Léon, pendant
l'été 2009, que les artistes ont commencé, avec leurs burins, à sculpter la pierre... devant les badauds... et Saint Pol est né. 6 autres saints ont suivi : Pattern, Malo, Brieuc, Corentin, Tugdual et Samson. Chacun des mains d'un artiste différent...
Le lieu d'hébergement pour ces oeuvres d'art a fait l'objet d'une compétition : 9 communes souhaitaient recevoir le projet. C'est
Carnoët, dans le Centre Bretagne, (à quelques kilomètres de Carhaix), qui a remporté la mise.

   

 

Voir les commentaires

2011-08-04T08:52:00+02:00

"mon isle" pour le jeudi en poésie de lénaïg

Publié par amtealty bougnen

En ce jeudi en poésie

Lénaïg demandait:

un poème qui nous transporte ailleurs

je ne savais que mettre

quand soudain je me suis dit

et si je les envoyais sur mon « isle »

ce sera ailleurs pour les autres

et retour dans le passé pour moi!

mon « ISLE »

 

Au bout du chemin de terre,

Elle est là, avec son calvaire.

On l'a découvres: « L'Isle » et sa chapelle.

Je suis née à deux pas d'elle.

Elle fut mon univers de petite fille.

Chez elle, je ramassais les premières jonquilles.

« L'Isle » a bercée ma jeunesse,

j'y suis même aller à « la confesse ».

Protégée par « Notre Dame de L'Isle »,

ce lieu, est pour certains un havre de paix,

pour prier Dieu.

Pour moi, il fut surtout un lieu de jeux,

de rigolades et d'insouciance d'enfance.

« L'Isle » était là pour nos pique-nique de vacances.

J'ai pêché des têtards dans son étang.

Voler quelques sous en « ramassant »

les pièces que de gentils pèlerins

avaient jeté dans sa fontaine.

Je sais, ce n'était pas bien,

mais rassurez vous.

Nous ne prenions jamais tout,

nous étions malins.

Nous laissions des petits sous

à la fontaine,

pour tenter les nouveaux pèlerins.

Et puis, à l'aube de mes dix huit ans,

c'est là dans mon « Isle »

que j'ai dit oui à Gérard pour la vie.

J'écrivais une nouvelle page .

Le curé a célébré notre mariage,

dans sa chapelle.

Pour elle, je m'étais faite belle.

C'était un samedi d'Avril, sous la neige.

Depuis ce jour, sa vierge me protège.

Quand je retourne dans mon « Isle »,

c'est pour mieux replonger dans mon passé.

Revivre ces belles journées d'été.

Retrouver mon enfance.

Me souvenir de son « pardon de L'Isle » .

Revoir la descente de son ange.

 

Rigoler des bagarres sur l'étang

lors la baignade des chevaux.

Ce n'est pas une vraie ile .

C'est juste un quartier,

de ma commune natale.

Mais c'est mon île,

peut être même mon île secrète.

Et si elle pouvait parler,

elle vous en dirait des choses peu banales.

Chut !!! Sinon je vais me faire sonner les cloches.

Si vous passez tout près de mon « Isle »,

prenez le temps de la visiter.

Elle est sise à Goudelin

« le pays de la joie sans fin » .

Amtealty Bougnen

 

ma fontaine et ses pieces       la bénédiction  

 

la baignade des chevaux

dans un pilier creux, un escalier permet l'accès à la chaire à prêcher

 

Si  parfois on débat encore du sexe des anges, pas de "querelles byzantines" à Goudelin où le doute n'est pas permis, l'ange pyrophore est bien un garçon!

C’est une indulgence de Mgr Augustin David évêque de St Brieuc et Tréguier et une autre du St Père Pie IX qui donnèrent de l’importance au pardon de Goudelin

 

 

 l'ange

Le pardon de Notre Dame de l’Isle à Goudelin a lieu le deuxième dimanche de Juillet et se déroule sur trois jours. Le samedi soir après la messe et la veillée, l’ange descend lentement, majestueux, depuis le clocher de la chapelle sur un câble long de cent mètres, tenant un cierge que l’on va porter en procession jusqu’au tantad dont le bois a été apporté le jour même par deux questeurs de bois. Le feu sera allumé conjointement par le pardonneur et par le maire de la commune. Suivra un magnifique feu d’artifice.

Ici la tradition a été apportée au milieu du XIX ème siècle par un vicaire venant de St Jean du Doigt et nommé à Goudelin. 

Le pardon se poursuit le Dimanche par une messe et par une fête profane, puis le Lundi journée dédiée à St Eloi saint patron des maréchaux-ferrants, ce qui explique la présence de chevaux qui après avoir reçu la bénédiction du célébrant, vont se baigner avec leurs cavaliers dans l’étang de la chapelle.

      

      

         

 

le voyage ailleurs vous a plu

j'en suis ravie

à moi il a fait du bien !!!

bonne journée

Voir les commentaires

2011-07-28T10:17:00+02:00

jeudi en poesie" une parodie"

Publié par amtealty bougnen

Je dis que jeudi

c'est d'abord de la poésie


oui mais la poésie

ça peut être rigolo

car la poésie ce sont des vers en pot !!!

que l'on lâche ici et là !!!

ha !! ha!

Attention après lâchage

il peut y avoir des traces de freinage !!!

la poésie c'est aussi des pots en verre

à boire cul sec

et là ça fait hic !!! hic !!!

 

ayant oublié ce que Julien voulait

je fais aujourd'hui

ce que je veux !!!

jeudi poésie et humour !!!

voilà ce que je dis !!!

une parodie ça vous dit ?

Non !!! Oui !!!

si c'est non : c'est pour vous tant pis !!!

si c'est oui : voici:



Parodie de « je l'aime à mourir »

Moi je n'ai plus le temps à rien.

Et voilà qu'aujourd'hui,

je m'aperçois que: hein !!!

Que hier c'était lundi .

J'ai oublié d'écrire.

Vous pouvez dire,

tout ce qui vous plaira.

J'ai oublié d'écrire.

Ne me regardez pas comme ça.

J'ai juste oublier d'écrire .

Oublier d'écrire.

Les croqueurs vont me maudire.

J'ai joué à l'ordi toute la soirée.

J'ai fait des cocottes en papier.

Et puis j 'ai été dormir.

J'ai oublié d'écrire.

J'ai oublié d'écrire.

Je vis de mon mieux ,

mes rêves d'opaline .

Je danse au milieu,

des peintures que je dessine .

Je danse et je délire.

Dans mes cheveux, je porte des rubans,

que je laisse s'envoler.

Je chante souvent,

pourtant j'ai tort d'essayer !!!

Je ferais mieux d'écrire.

Je ferais mieux d'écrire .

Mais je vais aussi courir.

Je dois monter la côte,

cachée dans les bois.

Je dois monter la côte,

en sabots de bois.

Je souffre à en mourir.

Je dois juste m'asseoir.
Je ne dois pas parler.
Je ne dois rien vouloir.
Je dois juste essayer,
De la gravir.
De la gravir.
Je ferais mieux d'écrire .

Vous pouvez dire,

tout ce qui vous plaira.

J'ai oublié d'écrire.

Ne me regardez pas comme ça.

J'ai juste oublié d'écrire.

J'ai oublier d'écrire.

J'ai honte à en mourir !!!

Mais n'allez pas croire,

tout ce que je vous dis ,

sinon j'aurais vraiment honte à en mourir !!!

Honte à en mourir .

C'était pour de rire !!!

C'était pour de rire !!!

Je n'ai pas écrit,

car j'avais les poules à nourrir.

Les poules de tad coz à nourrir !!!

Je ne vais pas les laisser mourir.

Les laisser mourir !!!

Je vous vois rire.

Je vous vois rire.

Alors j'ai gagné,

toutes les guerres,

et le sourire aussi .

Je suis la plus forte aujourd'hui .

Je vous aime à vous faire rire.

A vous faire rire !!!

Amtealty Bougnen

 

en fait hier on était mercredi

je suis allée à la mercerie

j'ai dépensé mon « arc'hant » de poche

pour me faire plaisir

j'ai trouvé de fabuleux trésors

que Jeannette avait stocké

car il faut la mercerie vider

pour y mettre le panneau

« maison à vendre »

me rappeler de souvenirs

d'un passé pas si loin !!!

et surtout penser à demain

j'ai acheté de laine pour faire du tricotin

car pendant les temps de pauses obligatoires

il me faudra occuper mes mains

pour qu'avec elles occupées

ma tête ne pense plus !!!

quel bel après midi nous avons passé

c'est quand la prochaine ouverture?

allez Béa encore une fois !!!

S'il te plaît...

je te le promets on te dira merci !!!

voili voilà

aujourd'hui c'est jeudi en poésie

alors en vert je vous dis à demain

 

Voir les commentaires

2011-07-21T08:00:00+02:00

gudule pour le jeudi en poésie

Publié par amtealty bougnen

Jeudi 21 juillet 2011

soleil ou pluie ?

Va savoir!!!

mais jeudi en poésie délurée oui!!!

j'aime le déluré

alors je vais en rejouer

celle ci je l'avais écrite

pour une autre cause

« les prénoms du mercredi »

« mais peu importe »

nous allons aller faire

à nouveau un ptit tour avec Gudule

Gudule et les camaldules

Toute en beauté la jolie Gudule,

se rend au monastère.

Courte vêtue et insouciante ,

Gudule est bien appétissante.

Le vent soulève sa petite jupe légère.

Elle ondule son joli petit « cul », la belle Gudule.

Sur le chemin qui la mène chez les *camaldules.

Elle s'amuse à attraper les libellules.

Elle observe l'araignée qui se *filipendule.

Elle court avec son chien « Bidule ».

De monticules en monticules,

elle fait des roulades , toute incrédule.

Elle est un peu simplette, la jolie Gudule.

Elle ne comprend pas pourquoi les jeunes camaldules,

s'arrêtent de travailler et "hululent".

Elle se demande: pourquoi le vieux Père Ursule

agite ses vieilles mandibules

las bas dans le vestibule.

:Pourquoi le Père Ursule *stridule,

il stridule si fort :de quoi faire peur à la mule de Gudule,

qui va renverser ses sacs de fécule.

- « Arrêtez de gesticuler Père Ursule. »

Crie la jolie et jeunette Gudule .

A cet instant, le vieux Ursule capitule,

car les jeunes moines chantent à l'unisson.

Ils sont vêtus de leurs *cuculles marrons.

Ils chantent les louanges de Gudule,

la jolie incrédule.

« Alléluia ! Alléluia ! Gudule,

tu nous chamboules,

nous les jeunes camaldules.

Alléluia !Alléluia! 

On se taperait bien une Gudule

et lui aussi , Père Ursule

t'emmènerait bien dans sa cellule

Alléluia ! Alléluia ! »....

 

Amtealty Bougnen

camaldule: religieux de l'ordre de saint Benoit

filipendule: qui est suspendu à un fil,se dit spécialement de l'araignée

stridule:émettre un son modulé et aigu

cuculle:Nom d'un habit des bernardins ; l'autre était la tunique ; elles se portaient l'une sur l'autre et ne se quittaient ni jour ni nuit. Les religieux sont vêtus, selon la règle, d'une tunique et d'une cuculle qui ont de grands capuces, et sont d'une grosse étoffe blanche ; elles sont fort serrées ; les manches de la cuculle passent peu le bout des doigts, et elles ont à leur extrémité dix pouces seulement de largeur.... la cuculle descend jusqu'aux talons, ou à deux pouces de terre par derrière, et à quatre en devant.

 

je vous l'avais dit

ma Gudule est délurée

et les moines pas très saints

ils préfèrent les seins

et dans leur corps sains

une chose s'agite

une chose qui fait sonner les cloches

sous les cuculles

et les cloches sonnent

même sous la pluie ! hi ! hi !

 

si je serais bien restée sous la couette

mais

 je vais encore voir mon anesthésiste !!!

opération retardée

veut dire revisite

comme aurait dit mon père

quand ils vous ont crocher dedans

ils ne vous lâchent plus !!!

mais cette fois c'est sur

je ne fais pas une étape du tour

non je ne veux plus pédaler!!!

t'as compris doc :

je ne veux pas pédaler!!!

et si il faut je vais faire de la résistance !!!

et en plus je ne veux pas pédaler sous la pluie 


 bonne journée

et bisous

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog