Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les defis de bruno

2010-04-22T11:17:00+02:00

ô mon capitaine,oh mon capitaine Brunô

Publié par amtealty bougnen

O capitaine, oh mon capitaine Brunô

O capitaine

Oh mon capitaine Bruno

Combien de mouchoirs

Agités sur le port

Combien de larmes d'émotion

Versées en ton nom

A l'adieu nous préférons l'au revoir

Donne-nous à lire encore tes mots

Versés en baume sur notre peine

Comme un occasionnel salut

A ceux qui t'ont apprécié

Et te l'ont dit sans jeu

Postant mille mots d'estime

Sur tes pages innombrables

Belles comme l'artiste adorable

Que tu es homme talentueux

Oeil observateur, intéressé

Ecrivain doué... T'aimer facile fut !

 

Bravo et merci Bruno...

Bienvenue à bord à toi Pascale.

Signé Jill Bill

Avec le salut d'Amtealty  qui a écrit ceci:

Ô CAPITAINE ! Mon Capitaine  BRUNÔ!

Bruno avant que je n'embarque

pour d'autres voyages

avec « capitaine Tricotine »

peux tu répondre à mes questions.

Bruno les petits matelots

que tu laisses sur le quai

ont ils des jambes?

Bien sûr Amtealty.

S'ils n'en avaient pas ,

ils ne voyageraient pas

Bruno les petits matelots

qui jettent l'encre sur des mots

ont ils une tête?

Mais oui Amtealty.

S'ils n'en avaient pas

ils ne penseraient pas

Bruno les petits matelots

qui changent de bateau

ont ils une âme ?

Mais oui Amtealty .

S'ils n'en avaient pas,

ils ne rêveraient pas.

Bruno les petits matelots

des larmes vont verser.

Ils ont tous connus « captaine Bruno ». 

Ce grand bêta

qui de chez les croqueurs s'en va.

Le retraité n'a plus le temps

de surveiller ses moussaillons.

Ce n'est pas un abandon,

c'est juste une passation .

Bruno les petits matelots

qui vont naviguer

avec capitaine « Tricotine »

tu viendras encore les visiter ?

Mais oui Amtealty

c'est juré, je l'ai promis.

Alors Bruno

à bientôt .

 signé:Amtealty Bougnen

avec le salut de Jill Bill

 

Voir les commentaires

2010-04-17T10:03:00+02:00

"éphéméritude" de "jill bill" "défi de Brunô un enterrement"

Publié par amtealty bougnen

Ephéméritude...

Avec le temps va

Tout s'en va

Se lamente le chanteur

Sur sa guitare en pleurs...

Même la pierre tombale grise

Symbole du repos éternel ne s'éternise,

Retournent en poussière

Et l'homme et sa pierre

Celle du dernier sommeil

Ses nuits à l'infini sans soleil,

Cieux de paille

Brûlent nos jours même nos funérailles,

Finit par ne subsister nulle trace

Même le souvenir s'efface

Tel un parfum il se volatilise

Dans le temps, ce tourbillon, cette bise...

 

JILL BILL

  nous l'avons déjà publié pour le temps qui passe de chez abeilles mais après réflexion  il se trouve qu'il allait bien aussi pour l'enterrement improbable de chez brunô

 alors bonne relecture et decouverte pour certains

 

Voir les commentaires

2010-04-08T22:43:00+02:00

l'enterrement fini en cellule de dégrisement

Publié par amtealty bougnen

Fait d'hiver:

« L'enterrement fini en cellule de dégrisement. »

Laury Culaire et Sacha Touille

doivent se marier le 24 janvier2010.

Comme la tradition le veut,

les amis ont décidé d'organiser

l'enterrement de vie de garçon

et de vie de jeune fille des deux amoureux.

           

Séparés en deux groupes,

les filles d'un côté et les gars de l'autre,

les amis ont organisés les festivités.

Côté filles, nous pouvons remarquer la présence

de Grace Ouillette, de Prudence Avantou,

de Marie Roana, d'Eva Nouissement, de Ada Core et de Barbie Turik.

Les six copines ont promené dans un vieux landau la future mariée.

Elles l'ont habillé avec un sac poubelle,

l'ont paré d'un collier de nouilles

et l'ont coiffé d'un chapeau rond breton.

Prudence Avantou a demandé

à Ada Core de prévenir les gendarmes.

Mais Ada Core oublie tout!!!

Et à donc oublié de prévenir les gendarmes.

L'infirmière, Barbie Turik a administré

deux euphytoses à Laury Culaire

et lui a collé une tétine dans la bouche

pour empêcher Laury de crier.

Laury est légèrement hystérique:

« le butune *» drôle ne lui réussit pas .

Assises en tailleur à même le sol

Eva Nouissement et Marie Roana

ont siroté plusieurs « mousses* ».

Elles ne vont pas tarder à s'évanouir,

aussi ces deux là!!!!

Côté garçons , le spectacle n'est guère mieux.

Jean Aymar accompagné d'Yvon Trovite,

jouent du djembé devant la caserne des pompiers.

Il y a aussi Guy Tare avec sa trompette

qui souffle comme un bœuf

et Adhémar Onnier qui chante:

«  Ah ! Des marronniers! Ah !Des marronniers.

Que ça me fait chier! Que ça me fait chier!

Ah! Des marronniers, moi je voulais des châtaigniers! »

Jean Bonot et Harry Covert ont apporté les sandwichs

tandis que Jean Boileau de la Fontaine

a apporté dix caisses de vin

et que Gérard Menvusa a fourni du whisky.

Sacha Touille est installé dans une brouette,

ils l'ont déguisé en chat noir.

Ses copains d'enterrement dansent autour de lui en lui chantant: 

« je cherche fortune tout autour du chat noir

et au clair de la lune à Montmartre le soir. »

Tout ce beau monde doit se rejoindre

vers 23 heures au jardin public

afin de finir les festivités

par l'enterrement de tous les cadavres.

( bouteilles vides évidemment)

Armés de pelles et pioches,

voici la fine équipe qui entament les travaux,

quand soudain la sirène du car de police résonne dans la nuit.

Les amis se barrent au bar d'en face,

laissant sur place Laury Culaire et Sacha Touille.

Dans leurs cellules de dégrisement,

l'abbé Adam Dejour leur récite:

« un requiem in pace » .

Leur souhaitant une bonne nuit,

il leur demande de ne pas oublier

le mariage qui doit avoir lieu

le samedi 24 janvier à 16 heures précises.

Ainsi fut relaté

l'enterrement de Sacha Touille et de Laury Culaire

dans les faits divers « du canard du coin *»

« Le Petit Echo de la Ferme .»

 

Amtealty Bougnen

     

 


butune*= tabac,drogue

canard du coin*=journal

 mots de tête 26 pour les croqueurs de mots de chez Brunô

Un enterrement invraisemblable

Je vous donne le titre, c'est un bon début !
maintenant, à vous d'écrire  une histoire
tirée de  faits réels
 ou que vous avez personnellement vécue
ou  de  pure  fiction


 

Voir les commentaires

2010-03-30T15:41:00+02:00

polar noir par jill bill

Publié par amtealty bougnen
polar noir

Polar noir

 

Derrière son corbillard

Nous mises à part

Légitime cocue, héritière sans gloire

Et le huissier cet oiseau noir

Aucune garce à cette gare

Celle des départs

Pour tout salut sur le trottoir

La risée des bigotes notoires

Mère digne sous la voilette noire

Moi rouge telle un homard...

Père est tombé raide mort un soir

Dans le lit satin ivoire

D'une poule de luxe, quelle histoire

Nous laissant au tiroir

Dettes de jeu, ardoises de lupanar,

Derrière son corbillard

Nous mises à part

Pauvres ombres que tous ont laissé choir

A la drôle de foire

(Hormis le huissier charognard)

Nous marchons en automates hagards

Songeant à l'historique manoir

Que vendre il va nous falloir

Triste fin que ce foutoir

D'un « comte » qui mouille nos mouchoirs

Père était un sacré gaillard

Dans ses fréquentations de comptoir

Pour nous aujourd'hui navrants déboires...

JILL BIL


Jill  a participé au défi  numéro 26 de Brunô

Un enterrement invraisemblable

Je vous donne le titre, c'est un bon début !
maintenant, à vous d'écrire  une histoire
tirée de  faits réels
 ou que vous avez personnellement vécue
ou  de  pure  fiction


 

 

Voir les commentaires

2010-03-21T11:12:00+01:00

mon prénom par jill bill

Publié par amtealty bougnen

 

Un défi de Brunô

 

Fascinant regard sur une lointaine enfance

Bien des soupirs émergent en moi

Emoi de ne plus être cet angélique minois

Reflet de la beauté de l'innocence...

«La bonne clé

Sur la portée

Ouvrira mon identité... »

 

 

Voir les commentaires

2010-03-21T11:11:00+01:00

mon prénom par amtealty

Publié par amtealty bougnen

Pour commencer je vous donne ceci:

 un poème d'Appolinaire

Vous dont je ne sais pas le nom ô ma voisine
Mince comme une abeille ô fée apparaissant
Parfois à la fenêtre et quelquefois glissant
Serpentine onduleuse à damner ô voisine
Et pourtant sœur des fleurs ô grappe de glycine

En robe verte vous rappelez Mélusine
Et vous marchez à Petits Pas comme dansant
Et quand vous êtes en robe bleu-pâlissant
Vous semblez Notre-Dame des fleurs ô voisine
Madone dont la bouche est une capucine

Sinueuse comme une chaîne de monts bleus
Et lointains délicate et longue comme un ange
Fille d'enchantements mirage fabuleux
Une fée autrefois s'appelait Mélusine
Ô songe de mensonge avril miraculeux

Tremblante et sautillante ô vous l'oiselle étrange
Vos cheveux feuilles mortes après la vendange
Madone d'automne et des printemps fabuleux
Une fée autrefois s'appelait Mélusine
Êtes-vous Mélusine ô fée ô ma voisine


Apollinaire,
Oeuvres poétiques

puis ceci:

Au début c'est du grec, puis le petit de la vache s'y attache pour finir par un nœud.

Voilà en une phrase mon prénom.

 

et encore ça:

 

Prénom célèbre, à cause du général car j'étais son épouse.

 

Et puis je continue avec ça:

je ne bois que de l'eau et que de l'eau gazeuse mais avec un r mon prénom fait de moi une « pocheronne » sans en avoir l'air je deviens une ivrogne.

 

Pour finir par ceci:

 

il fut un temps où l'on me fêtait le 5 juin

mais depuis un moment je partage ma fête avec le patron des avocats.

Ce saint breton se trouve coincé

entre Éric et Bernardin .

Voilà maintenant vous avez trouvé

Vous allez dire tout ça pour ce prénom !!!!

C'est sur j'en ai rajouté ,

Mais c'est parce que je l'aime bien

ce prénom qui est le mien .


tout ça pour le défi 25 de Brunô

Jill aussi a ecrit allez voir!!

Votre prénom

1) Recherchez et publiez en tête de votre article
une photo de vous à l'âge de 1 an à 2 ans maxi.

2) Ecrivez un texte court autour de votre prénom.
l'objectif  n'est pas de répéter votre prénom 
ou d'en faire un acrostiche
mais de le suggérer, de le faire découvrir
à travers votre texte (prose, poème, lettre.......)


Pour vous aider vous pouvez 
explorer votre prénom.
  Constituez-vous un réservoir  de mots
en cherchant tous les mots
que l'on peut obtenir :

a) par le sens
: étymologie, famille, histoire, symboles....
b) par la forme : décortiquez votre prénom pour en extraire
les composants, les syllabes, les mots approchants,
les rimes possibles.....

Bonne cogitation
Merci de votre fidélité !

 

Voir les commentaires

2010-03-09T21:05:00+01:00

de la part d'une petite belge:trois mots une vérité

Publié par amtealty bougnen
TROIS MOTS UNE VERITE

  de la part de mon amie Jill Bill

 Le 09/03/2010 à 20:43
union,finir,victoire:
 L'union va finir par apporter la belle victoire contre l'adversaire !

regarder,mouche,amour:


Regarder l'écriture en pattes de mouche de mon amour me sort les yeux des orbites...

hiver,émotion,inviter

M'inviter l'hiver prochain à Squiffiec quelle émotion Amtealty!

sortir,café,photo:

Le p'tit oiseau va sortir pour la photo... dites café !

Jill n'a pas pu résister... On s'amuse bien chez grandmère A signé JB

Voir les commentaires

2010-03-09T20:38:00+01:00

trois mots ,une vérité

Publié par amtealty bougnen

Trois mots une vérité

 

hiver,émotion,inviter:

la nuit de Noël est une émotion qui invite à la rêverie en hiver

 

Une trop grande émotion en hiver, nous invite inexorablement vers le néant .

 

La neige qui s'invite aux portes du printemps, perd en émotion par rapport à la neige d'hiver.

 

amour,mouche,regarder

Regarder avec colère son amour et prendre la mouche.

 

Il faut tuer la mouche, pour mieux regarder son amour dans la glace.

 

Le sadisme:Vivre d'amour et d'eau fraiche , et être heureux de regarder la mouche s'envoler vers le verre de vin de son voisin .

 

Quoi de plus agréable que de regarder les monuments parisiens avec son amour depuis un bateau- mouche

 

Sortir,café,photo

Pour le plaisir,

il faut sortir prendre une photo de sa tasse de café au bar du coin .

 

La rupture: Sortir, déchirer sa photo et renier à tout jamais le café.

 

pour ne plus fumer, il faut prendre en photo sa cigarette et sortir pour boire son café!!!!!

 

du marc de café il n'est pas possible de sortir une photo

 

victoire,finir,union

une victoire pour finir la saison , les joueurs savourent cette belle récompense de leur union sacrée

 

 

l'union fait la force d'une équipe et finit par apporter la victoire.

 

Pas d'union dans l'équipe et la victoire tant attendue finit par être une défaite

Trois mots, une vérité POUR BRUNÔ

CONSIGNE
Utilisez les trois mots proposés dans une phrase 
pour en tirer une vérité générale. 
( les verbes peuvent se conjuguer.) 
EXEMPLES
Exemple 1 
SON, PORTÉE, CLASSER

Phrase : "Pour que le son d'une chanson soit agréable, encore faut-il  bien classer
 les notes sur la portée."
Exemple 2
BOCAL, COURIR, SAXOPHONISTE
Phrase : "Il faut être agité du bocal pour courir après le saxophoniste."
ce ne sont que des exemples
------------------------------------
MAINTENANT A VOUS DE JOUER !
Quatre phrases à composer
avec les mots proposés
chaque phrase restant indépendante des autres 
MOTS PROPOSES
Phrase n°1
HIVER, EMOTION, INVITER
-----------------------------
Phrase n°2
 
AMOUR, MOUCHE, REGARDER
-------------------------------
Phrase n°3
 SORTIR, CAFE, PHOTO
------------------------------
Phrase n°4 
VICTOIRE, FINIR, UNION

-------------------------------
Amusez-vous !
Merci de votre fidélité !

Et moi pour finir je me suis amusée à écrire ce petit texte avec les mots

Invitation d'hiver


Un soir d'hiver, remplie d'émotions ,je l'ai invité,

lui mon premier amour,ne plus penser,

regarder les flocons de neige virevolter comme des mouches.

Crier victoire,en finir avec ma dernière union impossible

et recommencer grâce à une invitation à boire un café.

Sortir à nouveau avec lui et prendre des photos d'hiver .


et puis un autre


Inviter l'hiver et ses émotions.

Regarder les flocons d'amour voler telles des mouches

Finir cette union désinvolte en victoire amoureuse.

Sortir prendre des photos et rentrer boire un café.

 

 Amtealty Bougnen

 

 

 

Voir les commentaires

2010-02-24T16:20:00+01:00

la queue à la "boulange"

Publié par amtealty bougnen

La queue à la « boulange »

 

C'est dimanche, ça fleure bon l'été. Le soleil s'est levé aux aurores, comme Roger, le boulanger qui prépare avec soin son pain. J'ouvre ma fenêtre, la bonne odeur de pain chaud embaume ma demeure. J'habite au 3 de la rue de Cornouaille, là juste à deux pas de la boulangerie qui est sise place de l'église. Il est onze heures, c'est l'heure de pointe à la boulangerie. La queue, petit à petit se forme à la « boulange ».Elle s'agrandit,s'allonge,plus ça va, plus il y a du monde. Il y en a même devant ma maison. Ils sont une vingtaine à attendre dehors leur tour. Et ça parlote et ça discute. Il y a Antonin,le vieux gredin et Pierre le fidèle supporter.

-Dis donc t'as vu Guingamp a gagné!

-Ouais,mais bon,ils ont quand même mal joué.

-N'importe quoi! Ils sont les meilleurs!

-Ouais, comme ma sœur quand elle bat le beurre!

Il y a aussi Germaine,avec toujours la même rengaine.

-Il fait beau messieurs dames.

-Hé! Oui, il fait beau messieurs mesdames.

-Moi je vous le dis: il fait beau messieurs mesdames!!

C'est son stratagème à Germaine, pour petit à petit remonter la file et resquiller ainsi deux ou trois places.

Hélas pour elle, le petit chenapan de Fernand, tout juste dix ans, ne la laisses pas passer.

-Dis donc,mère grand,puisqu'il fait beau,tu peux rester dehors attendre ton tour.

-Oh! les jeunes de maintenant,pas très complaisant,voire même insolent avec une pauvre vieille comme moi!

T'as vu ta dégaine et ta crête, petit blanc bec,on dirait mon coq!

- Pauvre Germaine, fous ta cagoule et va manger tes graines ma poule! Si je joues au coq, tu vas pas être déçu mère grand. Lui répond le chenapan.

La boulangère Bérengère, malgré tout le brouhaha de dehors reste impassible et garde son sourire.

- Et pour vous Marie Claire ce sera quoi?

- Je voudrais sept gâteaux de pâtisserie.

-T'as fait ton choix?

-Va pour deux éclairs au chocolat,un Paris-Brest,une religieuse,une tarte aux fraises et deux babas aux rhum

- Allez c'est parti pour....

-Attends, je réfléchis, mets moi plutôt:deux éclairs au café,et puis tiens à la place des babas, mets moi deux mokas et puis non,en fait, mets un baba et un moka et pour la tarte aux fraises, mets une tarte aux poires.

La Marie Claire a le don d'énerver le vieux Antonin

-Eh! Dis donc « la Marie Claire » pour le Paris Brest, tu ne veux pas un Guingamp -Paimpol en train à vapeur, parce que là tu n'as pas pris le TGV pour les choisir tes gâteaux. Penses un peu aux autres.

- Allez , allez, Monsieur Antonin, gardez votre calme. Ce sera quoi pour vous?

Lui demande avec gentillesse Bérengère, la boulangère.

-Heu! Moi . Je veux... Je veux... Et bien! Je veux quoi déjà? Une miche de deux livres!Ah! Non, ce n'est pas ça.

Elle m'a dit quoi déjà l'Augustine dans sa cuisine. C'est à cause de toi la Marie Claire. A force d'attendre,j'ai oublié ma commande.

-Eh ! Antonin, appelles la ton Augustine, lui suggère Fernand l'enfant de dix ans.

- Comment tu veux qu'elle m'entende?Pauvre fripon.

On habite quand même à 5 km d'ici, et en plus comme il est midi, voilà les cloches qui sonnent à toute volée,j'aurais beau crier, elle ne m'entendra pas. Elle est sourde comme un pot mon Augustine.

- Dis, le vieux Antonin,t'as pas encore compris qu'avec un téléphone portable c'est mieux pour appeler ton Augustine.

-Un portable, manquerais plus que ça.

Puisqu'elle veut un pain, je vais lui ramener un pain.

Allez mets moi une baguette, elle pourra me taper avec.

-Y a plus de baguette.

-Et bien flûte alors.

- Pas plus de flûte que de baguette.

-Va pour un petit plié coupé, et si je me suis trompé, dimanche ,c'est elle qui viendra et on verra.

-Et bonjour Amtealty, tu mijotes quoi aujourd'hui ?

-Le bonjour Gérard,pour moi pas de cuisine aujourd'hui ,je vais au restaurant,on va fêter la coupe de France à Guingamp.

-Salut Pierre. Dis donc ça discute dans les rangs.

-Ouais! Au fait t'as su que la mère Renée s'en est allée et que le père Gaston ne fait rien que de tourner en rond et de chanter toute la journée. Ses enfants vont être obligés de le placer, le pauvre homme, il est tout déboussolé.

-Tiens, voilà, Bérengère qui baisse le rideau.

La « boulange » ferme maintenant que la queue a disparue. D'ailleurs il n'y a plus de pain ni de pâtisserie.

Elle va aller retrouver son Roger de boulanger, la boulangère Bérengère.

 

Amtealty Bougnen

    

défi numéro 23 pour Brunô

  de la communauté des croqueurs de mots

"Queue à la boulangerie"

Ecrivez un récit

sur la base du lieu, du moment, des circonstances
 et des personnages suivants :
Dimanche matin l'été à 11 heures
La boulangerie place de l'église
Une longue file d'attente
la boulangère
une personne âgée essaye de resquiller
une mère de famille n'en finit plus de choisir des gâteaux
un homme envoyé par sa femme ne sait pas quel pain acheter.


1) Choisir un narrateur parmi les personnages
ou quelqu'un d'autre dans la file d'attente.
et écrivez votre récit.

2) Vous pouvez prolonger pour les plus boulimiques
en écrivant d'autres versions
en changeant de narrateur,
 de point de vue, de style , de ton
etc........
Limité à trois textes.

Voir les commentaires

2010-02-08T08:41:00+01:00

mots de tête:attention larmes sur mon visage

Publié par amtealty bougnen
tears.jpg

Attention Larmes Sur Mon Visage

 

Attirantes lueurs sur mon visage.

Universelles, calfeutrées, débordantes vers l'avenir.

Bisous émerveillés .Fanatique ravissement tempéré.

Plaisirs naïfs. Oh! Jeunesse infantile.


Attirantes larmes sur mon visage.

Unies, cabotines, dansant vers l'amour.

Bises ensorcelées, frémissantes. Rires tendres .

Pluie nacrée. Oh ! Jouissance infinie.


Amoureuses larmes sur mon visage .

Uniques, colorées, dansant vers l'amour.

Bises embuées, fracassantes . Riches tempêtes.

Pleurs naissants . Oh ! Jeux interdits .


Abondantes larmes sur mon visage.

Ulcérées,colériques, déferlantes vers l'inconnu.

Baisers énervés , furibonds. Rimes tendues.

Peurs nouvelles . Oh ! Jalousie inouïe .


Anciennes larmes sur mon visage .

Usées, cachotières, déboitant vers l'éternité.

Bisous enfantins,facétieux, rabougris, têtus.

Peines narquoises, obstinations jadis interdites .

 

Amtealty Bougnen


 pour  le défi numero 22 BRUNÔ nous dit:
Poème à composer

Je vous indique
les premières lettres de chaque mot
A vous de composer, dans cet ordre,
un poème avec ou sans rimes,
sujet libre.

A.....L.....S.....M.....V.....

U.....C.....D.....V.....L'.....

B.....E.....F.....R.....T.....

P.....N.....O.....J.....I.....

15 jours
pour écrire
un quatrain d'anthologie

à vos plumes et claviers !
Merci !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog